Les Galápagos, une destination snorkeling magique à la rencontre d’espèces uniques au monde

On trouve de superbes spots de snorkeling tout autour des îles Galápagos. La plupart sont situés dans le Parc National des Galápagos, qui couvre 97% des terres émergées de l’archipel. L’accès y est réglementé et payant (100$/pers. en 2023), et il est obligatoire d’être accompagné par un guide.

Snorkeler with a sea turtle and a sea lion in Rabida Island
La faune des Galápagos n’est pas craintive et est très facile à approcher. Ici, rencontre avec une tortue verte des Galápagos et une otarie des Galápagos à l’île Rabida.

Quelques spots, situés en bordure du Parc National, peuvent être explorés sans guide, notamment à Isabela, Santa Cruz et San Cristóbal. Pour rejoindre la quasi totalité des autres spots que les Galápagos ont à offrir, vous aurez ensuite deux options.

La première option est de participer à des excursions en bateau à la journée depuis les principales îles habitées (Santa Cruz, San Cristóbal et Isabela) vers des îles ou sites plus éloignés. Ces excursions guidées coûtent entre 100 et 300$ par personne et incluent parfois plusieurs spots de snorkeling. Cette option ne permet cependant pas d’accéder à tous les spots: certains sont trop éloignés, et d’autres ouverts uniquement aux croisières.

Las Tintoreras and Isabela Island, Galapagos
Vue aérienne du site de snorkeling de Las Tintoreras, avec les côtes d’Isabela et Puerto Villamil en arrière-plan.

La seconde option est de visiter les Galápagos à bord d’un bateau de croisière. Environ 80 liveaboard opèrent dans l’archipel, proposant des croisières de 4 à 15 jours (comme la croisière snorkeling organisée par Snorkeling Report du 10 au 21 mars 2024). Elles permettent de visiter de nombreuses îles, et notamment les plus reculées, qui offrent des possibilités uniques d’observation de la vie sauvage.

Suivez-nous dans ce tour des îles Galápagos, à la découverte de leurs plus beaux spots de palmes-masque-tuba!

Green sea turtle and Galápagos black-striped salema in Las Bachas
Une tortue verte se régale d’algues à Las Bachas (Santa Cruz), pas vraiment perturbée par le banc de gorettes rayées des Galápagos qui l’entoure.

Snorkeling à Santa Cruz et Baltra

Santa Cruz et Baltra, séparées par un étroit chenal, sont la principale porte d’entrée des Galápagos. Ces deux îles abritent la plus grande ville de l’archipel, Puerto Ayora, ainsi que son principal aéroport. C’est ici que de nombreux voyageurs débutent leur voyage dans les îles. Avant d’embarquer sur un bateau de croisière ou de rayonner dans l’archipel, il peut être plaisant de passer quelques jours à Puerto Ayora, qui donne accès à plusieurs spots de palmes-masque-tuba.

Les spots accessibles sans guide autour de Puerto Ayora ne sont pas extraordinaires, mais vous pouvez tenter une session à Playa de Los Alemanes, en face du Finch Bay Hotel, ou bien à Tortuga Bay, accessible à pied par un joli sentier (5 km aller/retour). La visibilité sous-marine sur ces deux spots, bordés de mangroves, est souvent reduite.

Las Bachas, Santa Cruz
La plage de Las Bachas, à Santa Cruz. Le meilleur snorkeling se trouve le long de la pointe rocheuse.

Le site de Las Grietas, une piscine naturelle que l’on rejoint après une courte marche à pied (uniquement accompagné d’un guide), n’est pas poissonneux mais vaut le détour pour ses paysages aquatiques.

Escale appréciée des croisières et des sorties bateau à la journée, la magnifique plage de sable blanc de Las Bachas, nichée dans la côte nord de l’île, est accessible uniquement en bateau. Sa pointe rocheuse, visitée par des tortues et quelques requins, permet de belles observations.

Puerto Ayora est aussi le point de depart des excursions pour Pinzón, petite île située à une dizaine de kilomètres à l’ouest de Santa Cruz. Ici, attendez-vous à voir de nombreux requins corail à pointes blanches, ainsi que des tortues et des otaries.

White tip reef sharks in Pinzon
L’île de Pinzón est connue pour ses nombreux requins-corail à pointes blanches, par ailleurs très communs dans tout l’archipel.

Snorkeling à Isabela et Fernandina

Avec leurs volcans, leurs paysages lunaires et leurs côtes préservées, Isabela (la plus grande île de l’archipel) et sa voisine Fernandina offrent un concentré de la magie des Galápagos. C’est en effet dans cette partie de l’archipel que les eaux sont les plus riches en plancton, attirant le long des côtes mammifères marins, requins, raies et oiseaux.

Isabela et Fernandina sont les uniques îles où l’on peut observer le cormoran aptère, l’un des oiseaux les plus rares et fascinant au monde, et elles abritent à elles seules 90% des populations de manchots des Galápagos. Rencontrer ces deux espèces d’oiseaux, tous deux excellents plongeurs, lors d’une balade en palmes-masque-tuba, vous laissera un souvenir inoubliable.

Galapagos penguins in Las Bachas, Santa Cruz
Concha de Perla est probablement le meilleur spot de l’archipel pour voir le manchot des Galápagos.

Puerto Villamil, sur la côte sud d’Isabela, est l’une des trois principales zones habitées des Galápagos. Si vous y passez quelques jours, ne manquez pas Concha de Perla, située à quelques minutes de marche du village. Raies, manchots, iguanes et otaries sont faciles à voir dans ce lagon peu profond, seul site d’Isabela accessible sans guide.

 

Participez à notre croisière snorkeling aux Galápagos 2024! Cliquez pour plus d’infos

 

Au départ de Puerto Villamil, deux autres sites peuvent être facilement visités en participant à des excursions à la journée, accompagné cette fois d’un guide : Las Tintoreras, à quelques centaines de mètres au sud de Concha de Perla, et Los Túneles, un dédale de piscines naturelles formées dans la roche volcanique, peuplées de tortues, d’hippocampes, de requins et de raies.

Pacific seahorse in Los Tuneles, Galapagos
Si vous rêvez de voir des hippocampes du Pacifique, prévoyez Los Túneles dans votre itinéraire. Ils y sont souvent aperçus dans les piscines naturelles.

Fernandina et la côte ouest d’Isabela font partie des endroits les plus beaux et les plus préservés des Galápagos. Seulement accessible au cours de croisières naturalistes, elles abritent des spots de snorkeling exceptionnels, comme Punta Vicente Roca et Tagus Cove (à Isabela) ou Punta Espinosa (à Fernandina).

Snorkeling à San Cristóbal

San Cristóbal, où se trouve le second aéroport de l’archipel, est l’une des plus importantes îles habitées des Galápagos. Elle est probablement celle qui rassemble les meilleurs spots de palmes-masque-tuba accessibles sans guide. Quelques jours à San Cristóbal, combinés à une sortie à la journée sur l’île Española, permettent de profiter pleinement du lieu.

Darwin Bay, San Cristobal
Vue sur Darwin Bay, à San Cristóbal.

Puerto Baquerizo Moreno, le village de l’île, donne accès à de bons spots de snorkeling. Darwin Bay et Playa Punta Carola, situés au nord de la ville, à proximité du centre d’interprétation, sont les plus réputés. Les jours sans vagues, il est aussi possible de faire du palmes-masque-tuba à la plage de La Loberia, située à quelques minutes en taxi du front de mer.

Tous les autres spots de la région peuvent uniquement être visités en bateau, soit au cours de sorties à la journée, soit en croisière. Ne manquez pas Kicker Rock (ou Leon Dormido), un rocher acéré qui émerge à quelques kilomètres au nord de l’île, connu pour ses populations de requins-marteaux, mais aussi Isla Lobos ou encore Ochoa Beach.

Snorkeler and Galapagos sea lion in Gardner Island
Les otaries des Galápagos sont curieuses et joueuses. Ici, à Gardner Island.

C’est également depuis San Cristóbal que partent les excursions à la journée vers Española. L’île la plus méridionale des Galápagos est un site exceptionnel pour nager avec des otaries, notamment autour de Bahia Gardner et Isla Gardner.

Snorkeling à Santiago, Bartolomé et Rabida

Santiago et ses voisines de Rabida et Bartolomé, toutes trois totalement inhabitées, constituent des escales de choix pour découvrir le monde sous-marin unique de l’archipel des Galápagos. Si Santiago et Bartolomé sont ouvertes aux tours à la journée depuis l’île voisine de Santa Cruz, ce n’est pas le cas de Rabida, à laquelle seuls les bateaux de croisière naturalistes de plusieurs jours ont accès.

Galapagos cushion sea stars in Bartolomé Island
Des étoiles-coussin des Galápagos sur les fonds de l’île Bartolomé.

Parmi les principaux spots de snorkeling de Santiago figurent Playa Espumilla, Puerto Egas, James Bay et Sullivan Bay. Ce dernier, le plus fréquenté de l’île, fait face à l’Île Bartolomé, autre excellent site pour le palmes-masque-tuba, riche en étoiles de mer et où l’on voit souvent des manchots.

Il est aussi possible de faire du snorkeling le long des côtes de Rabida, une petite île connue pour sa plage de sable rouge, située à moins de 5km au sud de Santiago. Ses importantes populations d’otaries en font un excellent spot pour s’essayer à quelques acrobaties en compagnie de ces animaux de nature très joueuse.

Parrotfish and king angelfish in Rabida Island
Les fonds de Rabida sont très poissonneux, avec de nombreux perroquets à bandes bleues et poissons-anges à barre blanche.

Les îles éloignées: Marchena, Pinta, Genovesa, Floreana

Si vous avez la chance d’embarquer pour une croisière naturaliste, celle-ci comprendra sans doute dans son itinéraire des îles éloignées du centre de l’archipel. On peut explorer en particulier dans les îles du nord des spots très préservés, comme Darwin Bay et Prince Phillip’s Steps à Genovesa et Punta Espejo, Punta Mejia ou Playa Negra à Marchena.

A une cinquantaine de kilomètres de Santa Cruz et Isabela, Floreana est la quatrième île habitée mais en l’absence de piste d’atterrissage, elle est difficile à rejoindre. Devil’s Crown, un minuscule cratère à demi immergé, est considéré comme l’un des plus beaux spots de l’archipel. Son lagon turquoise regorge de raies, de tortues et de poissons tropicaux.

Galapagos marine iguana in Concha de Perla
Un iguane marin des Galápagos nage dans les eaux turquoises de Concha de Perla.

Que peut-on voir en faisant du snorkeling aux îles Galápagos?

En raison de leur isolement et de leurs conditions climatiques uniques, les Galápagos abritent l’une des biodiversités les plus extraordinaires de la planète. 80% des oiseaux terrestres et 97% des reptiles et mammifères que l’on y trouve sont endémiques de l’archipel.

On va avant tout aux Galápagos pour vivre des rencontres uniques avec la vie sauvage de l’archipel, qui comprend de nombreuses espèces unqiues au monde. En snorkeling, on voit facilement des otaries des Galápagos, des iguanes marins des Galápagos, des manchots des Galápagos, la tortue verte des Galápagos et le cormoran aptère, tous endémiques de l’archipel. Les tortues, raies et requins-corail à pointe blanche sont communs à peu près partout, mais le manchot n’est présent qu’à Isabela et Fernandina (qui concentrent 90% des populations de l’espèce), ainsi qu’en moins grand nombre à Bartolomé et Santiago.

Reef fish in Bartolomé Island
Vie sous-marine à Bartolomé. Sur cette photo, un chirurgien des Galápagos, un poisson-ange à barre blanche, un labre mexicain, et une étoile coussin des Galápagos.

Les Galápagos ne sont pas une destination où vous verrez de jolis récifs coralliens, même si des colonies de coraux durs, pas très colorés, couvrent souvent les fonds. En revanche, des dizaines d’espèces de poissons et d’invertébrés vivent sur les récifs peu profonds, notamment le poisson-ange à barre blanche, des papillons, des grands bancs de chirurgiens, l’hippocampe du Pacifique, des poulpes et de très belles étoiles de mer. Au large, vous aurez peut-être la chance de vous arrêter pour nager aux côtés d’un requin baleine, d’un poisson-lune ou même d’un petit groupe d’orques.

A small octopus in Tagus Cove
Un petit poulpe à Tagus Cove, Isabela.

Quelle est la meilleure période pour partir faire du snorkeling aux îles Galápagos?

L’ensemble de l’archipel des Galápagos connaît deux saisons relativement marquées. La saison chaude, de décembre à mai, est tropicale, avec un temps chaud et humide (26 à 30°C). La température de l’eau, fluctuant autour de 26°C, est idéale pour le palmes-masque-tuba, mais les averses sont fréquentes.

De juin à novembre, le temps devient plus sec et les températures en journée chutent à 23-26°C en moyenne. Il est alors recommandé de s’équiper d’une combinaison pour le snorkeling, car la température de l’eau peut descendre jusqu’à 18°C, souvent avec un ciel nuageux.

Bartolomé and Sullivan Bay
Bartolomé Island, and Sullivan Bay and the coasts of Santiago, in the distance.

Découvrez ici 👇👇👇 nos plus belles prises de vue sous-marines aux Îles Galápagos! Otaries, requins, tortues, manchots, cormorans… on ne sait jamais sur quoi on va tomber! Il y a vraiment peu d’endroits dans le monde où s’approcher de la vie sauvage est aussi facile. À 00’43 on peut même voir un cormoran aptère essayer de d’ouvrir la fermeture éclair de ma combinaison à Tagus Cove! Ces images ont été prises autour des îles Isabela, Santa Cruz, Santiago et San Cristobal. Retrouvez facilement le lieu exact où les images ont été prises (le nom du spot est indiqué sur chaque séquence). Cette vidéo a été entièrement réalisée avec une GoPro.

 

Faites de votre expédition aux Îles Galápagos une expérience vraiment inoubliable en embarquant avec Snorkeling Report sur un petit bateau de croisière affrété par CNH Tours pour notre groupe! Au cours de ce voyage spécialement conçu pour les fans de snorkeling, du 10 au 21 mars 2024, vous profiterez d’un programme taillé pour l’aventure, incluant 16 spots de snorkeling. Plus d’infos ici.

 

Participez à notre croisière snorkeling aux Galápagos 2024! Cliquez pour plus d’infos

 

Plus de 500 spots ont déjà été publiés sur Snorkeling Report, mais de nombreux restent encore à ajouter! Vous pouvez vous aussi contribuer à remplir notre atlas en partageant vos spots de snorkeling préférés dans le monde entier!

où les VOIR?

Découvrez sur quels spots de cette destination vous aurez le plus de chances de voir l’espèce que vous souhaitez.