La Mer Rouge égyptienne, l’une des meilleures destinations snorkeling au monde

Les destinations les plus populaires pour le snorkeling en Mer Rouge sont situées sur la Riviera égyptienne, qui correspond à la série de stations balnéaires s’étendant sur la côte ouest du Golfe d’Aqaba et le long des côtes égyptiennes du Golfe de Suez. Du nord au sud, les stations les plus connues sont Taba, Dahab, Sharm el-Sheikh, Hurghada, Port Safaga, Al-Quseir, Port Ghalib et Marsa Alam.

Les meilleurs spots de snorkeling à Sharm El-Sheikh, Dahab et dans le Sud-Sinaï

Située dans le Golfe d’Aqaba, au sud de la péninsule du Sinaï, Sharm el-Sheikh est sans doute la destination snorkeling la plus célèbre d’Egypte. De nombreux spots y sont accessibles de la côte, bordée quasi continuellement par un récif frangeant offrant un tombant récifal ouvert sur la pleine mer.

Snorkeling with anemonefish
Le poisson-clown à deux bandes, endémique de Mer Rouge, est facile à voir sur tous les récifs égyptiens. Ici, à Ras Um Sid.

On peut faire du snorkeling sur pratiquement tout le récif qui longe Sharm el-Sheikh, et notamment depuis les hôtels, qui disposent pour la plupart de pontons permettant d’accéder directement au tombant récifal.

Les hotels avec “house reef” les plus réputés sont, du nord au sud, le Coral Sea Sensatori, le Park Regency Sharm El Sheikh Resort et le Mövenpick Resort Sharm el Sheikh. Quelques plages payantes, comme celle de Shark Bay, permettent aux visiteurs ne résidant pas sur le littoral d’accéder au récif.

Aerial view of Hadaba - Faraana Beach snorkeling spots, Sharm el-Sheikh
Quatre spots se succèdent le long du littoral de Hadaba, au sud de Sharm el-Sheikh: Ras Katy, Faraana Reef, Temple Reef et Ras Um Sid.

C’est cependant dans le quartier de Hadaba, au sud de Sharm, que se trouvent les plus beaux sites de palmes-masque-tuba de la ville. Autour de la plage de Fanara, frangée par un récif bleu turquoise, on peut explorer quatre spots très proches: Ras Katy, Temple Reef, Faraana Reef, et surtout Ras Um Sid (ou El Fanar Beach), au tombant récifal kaléidoscopique.

Sharm el-Sheikh est aussi le point de départ des excursions snorkeling en bateau ou en 4×4 vers le Ras Mohammed National Park. Considéré comme le plus beau parc marin de Mer Rouge, il protège les 345 km2 de récifs coralliens et de mangroves qui s’étendent autour du cap qui marque l’extrémité sud du Sinaï. Une sortie à la journée à ne pas manquer si vous séjournez à Sharm.

Ras Mohammad National Park, Egypt
Le Parc National Ras Mohammed, au sud de Sharm el-Sheikh.

Les quatre récifs du Détroit de Tiran, à quelques kilomètres du continent, valent également le détour. Jackson Reef, Woodhouse Reef, Thomas Reef et Gordon Reef, un récif en forme de coquillage sur lequel s’est échoué un énorme cargo, raviront tous les amateurs de snorkeling et de poissons colorés.

Bluecheek butterflyfish in Gordon Reef
Des papillons jaunes à Gordon Reef, dans le Détroit de Tiran.

A une centaine de kilomètres au nord de Sharm, la petite ville de Dahab est connue des plongeurs du monde entier pour son Blue Hole, un immense gouffre immergé de plus de 120m de profondeur. En snorkeling, bien que vous vous contenterez de longer les tombants coralliens qui bordent le vertigineux « trou bleu », l’expérience n’en demeure pas moins inoubliable.

Dahab Blue Hole
Vue aérienne du Blue Hole de Dahab, spot mythique de Mer Rouge.

En chemin pour le Blue Hole, arrêtez-vous au Canyon, où l’on peut explorer un petit lagon creusé dans le platier et un tombant corallien. Plus près du centre-ville de Dahab, il est aussi possible de faire du snorkeling sur le récif qui borde la ville (à Mashraba) et à Lagoon Beach.

Les meilleurs spots de snorkeling à Marsa Alam, Al-Quseir et Port Ghalib

Sur la côte ouest du Golfe d’Aden, Marsa Alam est un autre hotspot du snorkeling en Egypte. Cette région rassemble tout ce dont les amoureux du monde sous-marin peuvent rêver: des dugongs, des dauphins, des tortues et des récifs foisonnants de vie.

Spinner dolphins at Sataya Reef
Rencontre avec des dauphins à Sataya Reef.

C’est dans la région de Marsa Alam que se trouvent deux des meilleurs spots au monde pour faire du snorkeling avec des dauphins: Shaab Samadai, à 45 minutes en bateau de la marina de Marsa Alam, et Sataya Reef, à 2h-2h30 de navigation du port de Hamata.

Ces deux récifs, en forme de fer à cheval, offrent des eaux calmes et protégées, où les dauphins à long bec aiment venir se reposer et nourrir leurs petits.

Dugong in Marsa Mubarak
Les rencontres avec des dugongs sont toujours des moments riches en émotions. Ici, à Marsa Mubarak.

La région de Marsa Alam est également l’un des rares endroits au monde ou l’on peut nager en compagnie de dugongs. Si leur population est très réduite (on estime que moins d’une dizaine de dugongs vit le long des 100 km de côtes entre Marsa Alam et Al-Quseir), certains mâles territoriaux résident sur des spots bien précis.

Le spot qui offre les meilleures chances d’en voir est Marsa Mubarak (aussi appelé Umm El Ros/Dugong House), une petite baie couverte d’herbiers située à quelques kilomètres au sud de Port Ghalib. On voit aussi plus occasionnellement des dugongs à Marsa Shouna, à Marsa El Nabaa et à Abu Dabbab.

Snorkeler with a sea turtle in Abu Dabbab
Une tortue verte à Abu Dabbab.

Les spots à dugongs sont aussi les meilleurs spots pour observer des tortues vertes, qui apprécient comme eux les herbiers aux eaux calmes. Alors qu’on ne voit pratiquement jamais de tortues vertes en snorkeling dans le Sinaï, elles sont très faciles à voir (pour ne pas dire immanquables) à Marsa Mubarak et à Abu Dabbab. On en voit également fréquemment au Gorgonia Beach Resort.

School of bluespine unicornfish at Gorgonia Beach
Un banc de nasons unicornes à Gorgonia Beach.

Si vous souhaitez plutôt explorer des récifs frangeants à la vie colorée, vous n’aurez que l’embarras du choix. Rendez-vous à Abu Dabbab, à Marsa Shagra, au Mangrove Bay Resort, au Gorgonia Beach Resort, aux Tulip Resorts, à Aurora Bay, à Coraya Bay, au Utopia Beach Club ou encore à Brayka Bay, tous accessibles depuis le bord.

Attention, car leur accès est parfois restreint aux clients ou visiteurs à la journée des hôtels – consultez les pages dédiées. Les petites îles bordées de coraux que l’on peut rejoindre en bateau, comme Shaab Marsa Alam, offrent des fonds encore plus préservés.

Giant clam in Egypt
Les bénitiers sont très communs sur les récifs les plus préservés de Mer Rouge, comme ici à Ras Um Sid, près de Sharm el-Sheikh.

Les meilleurs spots de snorkeling à Hurghada et Port Safaga

Au nord de Marsa Alam, l’immense station balnéaire d’Hurghada abrite également de bons spots où faire du palmes-masque-tuba, notamment autour du Parc National des îles Giftoun. Ces deux petites îles désertiques, émergeant au milieu d’une mer turquoise, se rejoignent facilement en excursion à la journée depuis le continent.

Les plages les plus connues, comme Orange Bay, Paradise Beach et Mamiya Beach, ont toutefois peu ou pas de coraux: préférez le récif situé à la pointe sud de Giftun Soraya, même si il est très fréquenté.

Coral reef in Makadi Bay, Hurghada
Le récif corallien de Makadi Bay, ici au niveau du Fort Arabesque.

Les hôtels du centre d’Hurghada ne sont pas réputés pour leurs “house reefs”, très abîmés. Prenez plutôt la direction de Makadi Bay, à quelques dizaines de kilomètres au sud de Hurghada, où les récifs du Fort Arabesque et du Grand Makadi Hotel conviendront aux amateurs de séjours tout inclus avec snorkeling depuis la plage. En bateau, vous pourrez aussi rejoindre les spots du Blue Lagoon et de Abu Hashish.

Un peu plus au sud, Port Safaga est aussi l’occasion de belles explorations sous-marines, notamment sur le récif corallien qui borde le nord de Soma Bay. Une jetée (payante) permet d’aller faire du snorkeling sur le tombant, connu sous le nom de Ras Abu Soma, que l’on peut aussi rejoindre en bateau.

Yellowbar anglefish in Ras Um Sid
Dans le classement des plus beaux poissons que l’on peut voir à faible profondeur en Egypte, le poisson-ange à croissant figure en bonne place. Ici, photographié à Ras Um Sid.

Que peut-on voir en faisant du palmes-masque-tuba en Egypte?

Les eaux de la Mer Rouge, relativement fermées et protégées des courants océaniques, sont particulièrement calmes et bénéficient de températures élevées. Ces conditions ont permis le développement d’une vie sous-marine luxuriante, dominée par les coraux durs et mous, et marquée par un fort taux d’endémisme.

Avec plus de 200 espèces de coraux, plus de 1000 espèces de poissons et 1000 espèces d’invertébrés, les eaux de Mer Rouge égyptienne offrent un inlassable spectacle.

En faisant du snorkeling sur les récifs égyptiens, on rencontre notamment des poissons-chirurgiens, des anthias rouges, l’unique poisson-clown à deux bandes (endémique de Mer Rouge), ainsi plusieurs espèces de poissons-anges (comme l’ange empereur, l’ange fumé, l’ange à croissant et l’ange duc) et de poissons papillons, dont l’iconique poisson-papillon jaune.

Reef fish in Ras Katy, Sharm el-Sheikh
Sur les spots les plus fréquentés, comme ici à Ras Katy, les poissons sont habitués aux nageurs et se laissent facilement observer.

Les herbiers marins de la région de Marsa Alam, notamment ceux d’Abu Dabbab et Marsa Mubarak, attirent de nombreuses tortues vertes avec lesquelles on peut nager à faible profondeur. C’est sur ces mêmes spots que l’on peut rencontrer le très rare dugong, toutefois plus commun à Marsa Mubarak.

Les herbiers sont aussi l’environnement idéal pour observer la raie pastenague à points bleus, la raie-guitare d’Halavi ou encore le poisson-crocodile tapis.

A crocodilefish at Utopia Beach Club.
Un poisson-crocodile tapis rencontré au Utopia Beach Club.

A Shaab Samadai et à Sataya Reef, vous aurez la chance de pouvoir palmer en compagnie de groupes de dizaines de dauphins à long bec au cours de sorties en bateau. Ces deux spots sont parmi les rares endroits au monde ou l’on peut vivre cette expérience exceptionnelle.

Si vous prévoyez un voyage snorkeling en Egypte, n’hésitez pas à vous procurer l’excellent Guide Delachaux des Poissons des récifs coralliens. Ce guide compact et universel recense non seulement les poissons de la Mer Rouge, mais aussi des Caraïbes et de l’Indo-Pacifique, et pourra vous accompagner lors de tous vos voyages!

Sea goldies at Dahab's Blue Hole
La Mer Rouge offre l’une des meilleures visibilités sous-marines au monde. Ici, au Blue Hole de Dahab.

Quand partir faire du palmes-masque-tuba en Egypte?

Le snorkeling se pratique toute l’année sur la côte égyptienne de la Mer Rouge, où la température de l’eau est relativement constante, aux alentours de 25°C. Le climat, sec et chaud, devient torride de mi-juin à mi-septembre, où les températures flirtent avec les 40°C.

En hiver, la mise à l’eau peut être plus difficile en raison du vent et de la température de l’air, plus fraîche. De même, les excursions vers certains îlots et récifs sont parfois annulés en raison du mauvais temps. Avril, mai, septembre et octobre sont les meilleurs mois pour explorer la région.

Snorkeler in Dahab's Blue Hole
Snorkeling au Blue Hole de Dahab.

La Mer Rouge connaît un fort ensoleillement, avec un indice UV généralement très élevé. Pour vous protéger du soleil, on conseille le port d’un rashguard léger, qui atténuera aussi la sensation de froid en cas de vent. Notre sélection de rashguards et combinaisons pour le snorkeling pourra vous aider à faire votre choix.

Meilleurs périodes sur la côte de la Mer Rouge
JANVIER
FéVRIER
MARS
AVRIL
MAI
JUIN
JUILLET
AOûT
SEPTEMBRE
OCTOBRE
NOVEMBRE
DéCEMBRE
Vent et fraîcheur
Chaud et ensoleillé
Très chaud et ensoleillé

Vous préparez un voyage en Egypte? Découvrez notre itinéraire sur mesure autour de Sharm el-Sheikh conçu pour les fans de snorkeling, à explorer en toute liberté!

Plus de 450 spots ont déjà été publiés sur Snorkeling Report, mais de nombreux restent encore à ajouter! Vous pouvez vous aussi contribuer à remplir notre atlas en partageant vos spots de snorkeling préférés dans le monde entier!

AJOUTEZ UN SPOT

où les VOIR?

Découvrez sur quels spots de cette destination vous aurez le plus de chances de voir l’espèce que vous souhaitez.