La Riviera égyptienne correspond à la série de stations balnéaires s’étendant au sud du Golfe de Suez et sur la côte ouest du Golfe d’Aqaba, incluant notamment Sharm el-Sheikh.

Les eaux de la Mer Rouge, protégées des courants océaniques, sont particulièrement calmes et bénéficient de températures élevées. Ces conditions ont permis le développement d’une vie sous-marine luxuriante, dominée par les coraux durs et mous, et marquée par un fort taux d’endémisme. Avec plus de 200 espèces de coraux (8% d’endémisme), plus de 1000 espèces de poissons (17% d’endémisme) et 1000 espèces d’invertébrés, les eaux égyptiennes offrent un inlassable spectacle.

Les destinations les plus populaires du snorkeling en Mer Rouge sont, du nord au sud, Tawa, Nuweiba, Dahab (et son Blue Hole, mondialement connu), Sharm el-Sheikh (avec à proximité Ras Mohammed et Tiran Island), Hurghada (et les îles Giftun) et Marsa Alam, la ville la plus septentrionale de la Riviera Maya.

Snorkeling avec des poissons-clowns à Sharm El-Sheikh, Red Sea
Le poisson-clown à deux bandes s’observe facilement en Mer Rouge égyptienne (à droite, photographié à Ras Um Sid), notamment autour de Sharm el-Sheikh (à gauche).

De nombreux spots sont accessibles de la côte, bordée quasi continuellement par un récif frangeant offrant un tombant récifal ouvert sur la pleine mer. Le corail, qui atteint pratiquement la surface de l’eau sur le platier, plonge dans les profondeurs de l’océan dans une féérie de couleurs et de vie.

Les récifs égyptiens abritent une vie sous-marine exceptionnelle : bancs de poissons-chirurgiens, colonies de milliers d’anthias rouges, l’unique poisson-clown à deux bandes (endémique de la Mer Rouge), plusieurs espèces de poissons-anges et de poissons papillons, ainsi qu’un grand nombre d’autres espèces. Les rencontres avec des tortues et des raies, plutôt rares à Sharm el-Sheikh, sont plus fréquentes dans la région de Marsa Alam, où il est également possible d’observer des dugongs. La faible action des vagues, l’excellente visibilité et la proximité des tombants au départ des plages ajoutent encore à la qualité et à la facilité des explorations.

Snorkeling avec des dauphins à Marsa Alam
La région de Marsa Alam offre des opportunités de palmes-masque-tuba d’exception, comme à Abu Dabbab (à gauche) ou à Sataya Reef (à droite), l’un des meilleurs endroits au monde pour l’observation des dauphins en liberté.

Quand partir faire du palmes-masque-tuba en Egypte?

Le snorkeling se pratique toute l’année sur la côte égyptienne de la Mer Rouge, où la température de l’eau est relativement constante, aux alentours de 25°C. Le climat, sec et chaud, devient torride de mi-juin à mi-septembre, où les températures flirtent avec les 40°C. En hiver, la mise à l’eau peut être plus difficile en raison du vent et de la température de l’air, plus fraiche (une combinaison peut être utile). De même, les excursions vers certains îlots et récifs sont parfois annulés en raison du mauvais temps. Avril, mai, septembre et octobre sont les meilleurs mois pour explorer la région.

Meilleurs périodes sur la côte de la Mer Rouge
JANVIER
FéVRIER
MARS
AVRIL
MAI
JUIN
JUILLET
AOûT
SEPTEMBRE
OCTOBRE
NOVEMBRE
DéCEMBRE
Vent et fraîcheur
Chaud et ensoleillé
Très chaud et ensoleillé

De nouveaux spots à partager en Egypte?

new-spot

Plus de 190 spots ont déjà été publiés sur Snorkeling Report, mais de nombreux restent encore à ajouter! Vous pouvez vous aussi contribuer à remplir notre atlas en partageant vos spots de snorkeling préférés dans le monde entier. Plus nous serons nombreux à partager nos spots, plus il sera facile pour vous -et pour tous les autres passionnés- de localiser les plus beaux sites et d’explorer le monde sous-marin!

AJOUTEZ UN SPOT

où les VOIR?

Découvrez sur quels spots de cette destination vous aurez le plus de chances de voir l’espèce que vous souhaitez.
Nos spots préférés en Egypte

Commentaires