Des spots de snorkeling d’exception, encore peu fréquentés

La plupart des spots de snorkeling du pays sont situés dans le Golfe d’Oman. Autour de Mascate, on peut accéder à quelques spots depuis le bord de mer, notamment à Marjan Beach (une petite plage publique située à Ras Al Hamra) ou sur les plages du Muscat Hills Resort et du Shangri-La Al Husn Resort & Spa, mais ne vous attendez pas à des fonds spectaculaires.

Snorkeling avec des requins-baleine à Oman
Entre récifs coralliens et requins-baleines, les Îles Daymaniyat offrent de superbes sessions snorkeling.

Situés juste à l’est de la capitale, Bandar Jissah et Bandar Khayran abritent de très bons spots. Dans cette zone, la côte est découpée en multiples criques, îles et îlots, certains bordés de récifs coralliens, mais un bateau est nécessaire pour les rejoindre.

Cependant, c’est dans les îles situées au large que vous trouverez les meilleurs sites de palmes-maque-tuba. Ne manquez pas les Îles Daymaniyat, un petit archipel de 9 îles accessibles que l’on rejoint à la journée depuis Mascate.

Oman anemonefish in Eagles Bay
Le poisson-clown d’Oman, endémique de la côte omanaise de la Mer d’Arabie, est très commun à Eagles Bay.

L’île Al Fahal, aussi connue sous le nom de « Shark Island », et située à seulement 4km au nord de Ras Al Hamra, fait également partie des meilleures options. Si vous avez le temps, prenez la direction de la péninsule de Musandam, la région la plus au nord du pays. Ses îles, isolées et encore préservées, valent le détour. On les explore principalement en bateau, au cours de croisières « liveaboard » de 2 jours ou plus.

La côte omanaise de la Mer d’Arabie abrite également quelques très bons spots dans la région de Salalah. Le trait de côte qui s’étend à l’est de Mirbat, en particulier, est riche en petites criques rocheuses abritées. Eagles Bay, Bushy Bay et Mirbat Beach font partie des meilleures options.

Plage à Bandar Jissah, Mascate
La côte rocheuse de Bandar Jissah, à quelques kilomètres à l’est de Mascate.

La biodiversité marine d’Oman est d’une grande richesse, à la fois influencée par la proximité de la Mer Rouge (de nombreuses espèces typiques de la Mer Rouge étant présentes sur les récifs omanais) et par l’Océan Indien.

Poissons-chirurgiens, poissons-clowns d’Oman, gaterins mouchetés, poissons-perroquets et poissons-papillons abondent sur les récifs, de même que les tortues vertes, Oman étant l’un des sites de ponte les plus importants dans la région pour cette espèce. Les eaux du Golfe d’Oman, chargées de plancton, attirent aussi requins-baleines et raies mobula, que l’on rencontre souvent lors des traversées en bateau vers les îles.

Laced moray in Eagles Bay
Une murène léopard à Eagles Bay.

Quand partir faire du palmes-masque-tuba à Oman?

Le palmes-masque-tuba se pratique toute l’année à Oman, qui bénéficie d’un climat stable, chaud et sec. Vous souhaiterez peut-être cependant éviter les mois d’été (d’avril à septembre), les plus chauds, où les températures dépassent allègrement les 40°C.

En hiver, d’octobre à mars, l’air est plus respirable, les températures grimpant rarement au-dessus de 30°C. Les pluies, pas à même de gâcher un séjour snorkeling dans le pays, sont rares et courtes, se produisant principalement en janvier et février.

JANVIER
FéVRIER
MARS
AVRIL
MAI
JUIN
JUILLET
AOûT
SEPTEMBRE
OCTOBRE
NOVEMBRE
DéCEMBRE
Chaud et ensoleillé
Très chaud et ensoleillé

new-spot

Plus de 300 spots ont déjà été publiés sur Snorkeling Report, mais de nombreux restent encore à ajouter! Vous pouvez vous aussi contribuer à remplir notre atlas en partageant vos spots de snorkeling préférés dans le monde entier!

AJOUTEZ UN SPOT

où les VOIR?

Découvrez sur quels spots de cette destination vous aurez le plus de chances de voir l’espèce que vous souhaitez.