Le lagon de l’Hermitage est le plus étendu, le plus large et le mieux préservé de la Réunion. Protégées des tumultes de l’Océan Indien par une barrière de corail, ses eaux cristallines, peu profondes (moins de 2m) et parsemées de coraux, en font le premier site de snorkeling de l’île.

Itinéraire

Située au sud de Saint-Gilles, la plage est facilement accessible en voiture. Suivez les panneaux « l’Hermitage » depuis la route côtière (ancienne route nationale, N2001) ou la voie rapide N1 (Route des Tamarins, sortie « l’Hermitage »). Un grand parking ombragé, planté de filaos, vous permettra d’accéder directement au site. Une fois sur place, remontez quelques minutes la plage vers la droite. A pied, depuis le centre-ville de Saint-Gilles-les-Bains, dépassez le port de plaisance puis longez pendant environ 500m la plage des Brisants en direction du sud.

Carte snorkeling au lagon de l'Hermitage, île de la Réunion

Mise à l’eau

La mise à l’eau est possible tout au long de la plage. Préférez la partie centrale: plus vous irez vers la droite en regardant l’océan, plus la hauteur d’eau est faible. Par endroits, des affleurements rocheux relativement glissants remplacent le sable, évitez de marcher dessus.

Exploration

La zone d’exploration est délimitée par la plage et la barrière de corail, distantes à cet endroit là du lagon de 250 à 400m. Plus vous irez vers la droite, plus la hauteur d’eau se réduit et moins il y aura de coraux (remplacés peu à peu par des herbiers). Plus vous irez vers la gauche, plus vous vous rapprocherez de la passe, qui constitue un milieu dangereux du fait des forts courants.

Le Lagon de l'Hermitage, La Réunion

Dans cette partie du lagon (entièrement classé en réserve marine), une zone de protection totale (dont l’accès est strictement interdit) est délimitée par des bouées jaunes. Ne les dépassez pas. Des panneaux explicatifs situés sur la plage pourront vous aider à vous repérer.

En partant de la plage, vous traverserez pendant une centaine de mètres des fonds sableux parsemés de massifs de coraux (↕0,5-2m), qui se feront de plus en plus denses au fur et à mesure que vous vous approcherez de la barrière. Frayez-vous un passage entre les massifs pour accéder aux zones les plus préservées. Une centaine de mètres avant la barrière (↕0,5-1m), la densité de coraux est telle que vous devrez stopper votre avancée, la hauteur d’eau devenant peu à peu trop faible.

Corail branchu et chromis au Lagon de l'Hermitage, La Réunion

C’est sur cette zone du lagon que les fonds sont les mieux préservés. La diversité de coraux est impressionnante, et une faune abondante gravite autour des massifs. Balistes Picasso, poissons-papillons, bancs de chirurgiens bagnards, poissons-flûtes, poulpes et calmars de récif sont faciles à observer. Vous pourriez croiser lors de votre exploration un poisson-lion, un poisson-scorpion diable ou le redoutable poisson-pierre, difficile à distinguer des rochers. De même, des coraux de feu, particulièrement urticants, sont présents par endroits. Ne les touchez pas, et de façon préventive, ne posez ni vos mains ni vos palmes sur les rochers.

Poissons-papillons cocher au Lagon de l'Hermitage

Ce sont des coraux branchus de type acropora qui dominent dans le lagon. Spectaculaires, ils sont aussi très fragiles et peuvent se briser au moindre coup de palme. Soyez vigilants lors de votre évolution, surtout lorsque vous empruntez des passages étroits ou peu profonds. L’exploration du lagon est possible quasiment en permanence, les eaux étant particulièrement protégées. En hiver, le vent forme des vagues qui peuvent compliquer votre sortie.

Hébergements et restauration à proximité

Il existe de nombreuses possibilités d’hébergement et de restauration sur place. Les hôtels Le Récif*** et Le Relais de l’Hermitage*** donnent directement sur la plage. De très nombreux camions-bars et snacks parsèment la plage et la rue qui la longe, permettant de se restaurer et se rafraîchir à petit prix.



Espèces que vous pourriez observer à Lagon de l’Hermitage
NOM COMMUN NOM SCIENTIFIQUE ABONDANCE FISHBASE WIKIPEDIA
Idole des Maures Zanclus cornutus  
Poisson-papillon cocher Chaetodon auriga  
Poisson-papillon vagabond Chaetodon vagabundus  
Poisson-papillon larme de l’Océan Indien Chaetodon interruptus  
Poisson-papillon moucheté Chaetodon guttatissimus  
Poisson-papillon de Klein Chaetodon kleinii  
Poisson-cocher masqué Heniochus monoceros  
Baliste Picasso Rhinecanthus aculeatus  
Girelle verte Thalassoma lunare  
Poisson-ballon à taches noires Arothron nigropunctatus  
Poisson-scorpion feuille Taenianotus triacanthus  
Poisson-scorpion diable Scorpaenopsis diabolus  
Poisson-chirurgien voilier Zebrasoma desjardinii  
Poisson-chirurgien bagnard Acanthurus triostegus  
Murène javanaise Gymnothorax javanicus  
Murène étoilée Echidna nebulosa  
Murène tatouée Gymnothorax griseus  
Anguille-serpent maculé Myrichthys maculosus  
Monacanthe rayé Cantherhines dumerilii  
Poisson-chirurgien lieutenant Acanthurus tennenti  
Rouget-barbet à deux taches Parupeneus trifasciatus  
Carangue bleue Caranx melampygus  
Blennie léopard Exallias brevis  
Demoiselle à trois bandes noires Dascyllus aruanus  
Chromis bleu-vert Chromis viridis  
Tortue verte Chelonia mydas  
Tortue imbriquée Eretmochelys imbricata  

 

  • Niveau requis Débutant
  • Zone protégéeRéserve Naturelle Marine de la Réunion
  • Profondeur max.2m
  • Entrée dans l'eauFacile, depuis une plage de sable
  • Dangers potentielsCoraux de feu (près de la barrière), poissons-scorpions, poissons-pierres, poissons-diables. Forts courants à proximité de la passe.
  • Plage surveilléeNon
  • FréquentationMoyenne
  • Coût d'accèsGratuit
  • Restaurants à proximitéOui, pour tous budgets
  • Toilettes publiquesNon

CARTE Spot

Ces spots sont accessibles aux débutants en palmes-masque-tuba et aux enfants. La mise à l’eau se fait progressivement depuis une plage, ou depuis une zone où vous aurez pied. La mer y est généralement calme, peu profonde, avec peu ou pas de courants. Ces spots sont souvent situés dans des zones de baignade balisées et/ou surveillées. Il n’est pas nécessaire de parcourir de grandes distances pour découvrir les fonds marins.

Ce niveau s’entend lorsque le spot bénéficie de conditions optimales, par temps et mer calme. Il n'est pas applicable en cas de dégradation de ces conditions, par exemple en présence d’une mer agitée, de vent fort, d’un courant inhabituel, de grandes marées, de vagues et/ou de houle, ou encore de pluie. Vous trouverez plus de détails sur la définition de ces niveaux en consultant notre page sur la sécurité en snorkeling.