Un littoral assez peu étendu, mais qui abrite l’un des plus beaux parcs marins de Mer Rouge

On trouve moins d’une dizaine de spots de snorkeling en Jordanie. Presque tous sont situés dans le Parc Marin d’Aqaba, qui protège les récifs coralliens qui bordent le littoral jordanien du Golfe.

Cette zone protégée s’étend sur environ 7km entre l’Aquarium et le terminal de ferries au nord, et la zone balnéaire de Tala Bay au sud. Tous les spots sont accessibles du bord.

Snorkeler in the Japanese Garden shallows
Les récifs peu profonds, comme ici au Japanese Garden, font de la Jordanie une destination adaptée au snorkeling de surface.

Malheureusement, les récifs jordaniens se sont fortement dégradés ces 10 dernières années en raison d’une pression touristique de plus en plus forte. Certaines zones des platiers sont fortement dégradées, et il faut palmer au-dessus des zones les plus profondes pour voir encore du joli corail.

Le spot de snorkeling le plus fréquenté de Jordanie est South Beach, situé au coeur du Parc Marin. C’est là que le récif corallien qui borde la côte est le plus large. Son tombant récifal, accessible et assez préservé, permet de belles observations.

Bluetail trunkfish in South Beach
Un poisson-coffre à points bleus à South Beach.

Dans la même zone, un peu plus au nord, le spot de Japanese Garden offre un profil similaire, bien que le récif y soit moins large et moins haut. Cela en fait le spot privilégié pour les enfants et débutants, qui apprécieront d’observer la vie sous-marine à faible profondeur.

Situé à quelques centaines de mètres au sud de South Beach, le spot de Seven Sisters abrite quant à lui le fameux tank qui a été coulé dans la baie, devenu aujourd’hui un récif artificiel plein de vie. Une expérience plutôt originale, à quelques coups de palmes de la plage.

Seven Sister's tank.
Le Tank, sur le spot de snorkeling de Seven Sisters, est le paysage sous-marin iconique de Jordanie.

Dans la partie nord du Parc Marin, trois autres sites sont particulièrement conseillés: le récif de First Bay, face au Sun Hotel Aqaba et au Camel Dive Center (depuis lequel on peut longer le tombant en direction du sud), ainsi que Yamaniya Beach

Si vous cherchez un hôtel avec un “house reef”, le Berenice Beach Resort, à 1km au nord de South Beach est souvent l’option la plus conseillée.

Sea goldies near coral in Aqaba
Des anthias rouges autour d’un massif corallien encore préservé à First Bay.

Au niveau de la station balnéaire de Tala Bay, plusieurs autres resorts sont situés en bord de plage, notamment le Grand Swiss-Belresort, le Tala Bay Resort et le Movenpick Resort And Spa. En l’absence de récifs coralliens à proprement parler sur cette partie de la côte, les fonds marins y sont toutefois bien moins intéressants pour le snorkeling.

En plein centre-ville, et hors du Parc Marin, vous pouvez jeter un oeil aux fonds marins de Al-Ghandour Beach, très pauvres en coraux mais habités par quelques jolis poissons.

Stonefish at Camel Dive snorkeling spot, Aqaba.
Des poissons-pierres sont parfois présents sur les petits fonds, y-compris très près du bord. ici, à First Bay.

Les eaux de la Mer Rouge, protégées des courants océaniques, sont particulièrement calmes et bénéficient de températures élevées. Ces conditions ont permis le développement d’une vie sous-marine luxuriante, dominée par les coraux mous, et marquée par un fort taux d’endémisme.

Avec plus de 200 espèces de coraux (8% d’endémisme), plus de 1000 espèces de poissons (17% d’endémisme) et 1000 espèces d’invertébrés, les eaux jordaniennes offrent un inlassable spectacle.

Snorkeler facing a Red Sea anemonefish in South Beach
Le platier et le tombant de South Beach permettent d’observer facilement le poisson-clown à deux bandes, endémique de Mer Rouge.

Dans le Parc Marin d’Aqaba, vous pourrez rencontrer sur le récif des poissons-clowns dans leurs anémones, des chirurgiens à queue jaune, des girelles, ainsi que plusieurs espèces de poissons-papillons, comme le papillon orange ou le raton-laveur de Mer Rouge.

Occasionnellement, des murènes étoilées, des poissons-lions et des poissons-pierre peuvent être surpris sur les petits fonds. Les récifs jordaniens sont aussi habités par des poissons-ballons et poissons-coffres de plusieurs espèces.

La Jordanie n’est pas une destination réputée pour nager avec des tortues, mais on en rencontre ponctuellement (principalement des tortues vertes) dans le bleu ou sur les herbiers en contrebas du tombant.

Quand partir faire du palmes-masque-tuba en Jordanie?

Le snorkeling se pratique toute l’année en Jordanie, où la température de l’eau est relativement constante, aux alentours de 25°C.

Shore snorkeling in Aqaba.
Tous les spots de Jordanie sont accessibles depuis le bord. Il vous faudra ensuite palmer jusqu’au tombant (là où l’eau devient plus foncée sur la photo ci-dessus) pour découvrir les plus beaux fonds marins. – photo prise à South Beach.

Le climat, sec et chaud dans cette partie de la Jordanie occupée par le désert d’Arabie, devient torride de mi-juin à mi-septembre, où les températures excèdent les 40°C.

En hiver, la mise à l’eau peut être plus difficile en raison du vent et de la température de l’air, plus fraiche (n’oubliez pas votre rashguard). Avril, mai, septembre et octobre sont souvent considérés comme les meilleurs mois pour explorer la région.

Meilleurs périodes sur la côte de la Mer Rouge
JANVIER
FéVRIER
MARS
AVRIL
MAI
JUIN
JUILLET
AOûT
SEPTEMBRE
OCTOBRE
NOVEMBRE
DéCEMBRE
Vent et fraîcheur
Chaud et ensoleillé
Très chaud et ensoleillé


Plus de 450 spots ont déjà été publiés sur Snorkeling Report, mais de nombreux restent encore à ajouter! Vous pouvez vous aussi contribuer à remplir notre atlas en partageant vos spots de snorkeling préférés dans le monde entier!

AJOUTEZ UN SPOT

où les VOIR?

Découvrez sur quels spots de cette destination vous aurez le plus de chances de voir l’espèce que vous souhaitez.