Côté Golfe de Thaïlande, de nombreuses îles sont propices à la pratique du snorkeling. Ko Chang, Ko Samui, Ko Phangan, mais surtout Ko Tao (véritable mecque de la plongée) offrent de belles options. Cependant, pour des sessions d’exception, direction le Parc National marin d’Angthong et ses 42 îles paradisiaques bercées par un eau turquoise.

Côté Mer d’Andaman, les célèbres îles Phi Phi, Surin, ou encore le Parc National marin de Taruato représentent des destinations de choix. Mais pour le must du palmes-masque-tuba en Thaïlande, direction les Similan et ses 9 îles classées en réserve naturelle depuis 1982. Situées à environ 100km au nord-est de Phuket, elles offrent des spots de classe mondiale.

Snorkeling en Thaïlande: Ko Pha Ngan et poissons-clowns
(à gauche) Comme de nombreuses îles du Golfe de Thaïlande, Ko Pha Ngan est bordée de récifs coralliens. (à droite) Tanote Bay, à Koh Tao, permet notamment d’observer le poisson-clown à collier.

Les possibilités d’observation sont variées en Thaïlande, tant dans le Golfe de Thaïlande qu’en mer d’Andaman, bien que cette dernière soit la plus riche en récifs coralliens. Plus de 900 espèces de poissons de récifs peuplent les mers thaïlandaises, et le faible profondeur de l’eau permet à tous d’observer poissons-clowns dans leurs anémones, poissons-papillons, bénitiers ou de petits requins à pointe noire. En fonction des spots, vous pourrez vivre une superbe rencontre avec un requin-baleine ou une raie manta, un souvenir à coup sûr inoubliable.

La Thaïlande est l’une des premières destinations touristiques au monde. La pression humaine sur les milieux marins y est extrêmement forte et les récifs coralliens se dégradent à grande vitesse (casse et blanchiment des coraux), et ce malgré la présence de 26 Parcs Nationaux marins. La situation est telle que de nombreux sites de plongée ont été fermés temporairement par les autorités ces dernières années.

Snorkeling en Thaïlande
(à gauche) Un bénitier à Maya Bay, sur l’île de Koh Phi Phi Leh. (à droite) à James Bond Island, impossible de mettre votre masque dans l’eau sans vous retrouver encerclé par des sergents majors curieux.

Quand partir faire du palmes-masque-tuba en Thaïlande?

On distingue deux saison en Thaïlande : la saison sèche (la plus propice à la pratique du snorkeling, lorsque les précipitations sont faibles et la chaleur supportable), de décembre à avril ; et la saison de la mousson, de mai à novembre. Durant cette période, les précipitations peuvent durer plusieurs jours et les bateaux rester à quai du fait des mauvaises conditions de mer. Les températures flirtent avec les 40°C entre avril et juin.

En Thaïlande, la température de l’eau est en moyenne de 28°C : le snorkeling s’y pratique donc toute l’année dans des conditions idéales lorsque les conditions climatiques le permettent.

Le pic de fréquentation touristique se situe en décembre et janvier, quand des flots de vacanciers se déversent sur les plages. Du fait de la sur-fréquentation de certains spots, les sessions snorkeling peuvent se révéler moins agréables.

JANVIER
FéVRIER
MARS
AVRIL
MAI
JUIN
JUILLET
AOûT
SEPTEMBRE
OCTOBRE
NOVEMBRE
DéCEMBRE
Chaud et humide
Chaud et ensoleillé

De nouveaux spots à partager en Thaïlande?

new-spot

Plus de 170 spots ont déjà été publiés sur Snorkeling Report, mais de nombreux restent encore à ajouter! Vous pouvez vous aussi contribuer à remplir notre atlas en partageant vos spots de snorkeling préférés dans le monde entier. Plus nous serons nombreux à partager nos spots, plus il sera facile pour vous -et pour tous les autres passionnés- de localiser les plus beaux sites et d’explorer le monde sous-marin!

AJOUTEZ UN SPOT

où les VOIR?

Découvrez sur quels spots de cette destination vous aurez le plus de chances de voir l’espèce que vous souhaitez.
Nos spots préférés en Thaïlande

Commentaires