Des falaises acérées aux plages paradisiaques, l’un des plus beaux littoraux de Méditerranée

La quasi-totalité du littoral Corse, en grande partie rocheux, est propice à la pratique du snorkeling. Une succession de petites plages et criques plus ou moins cachées et accessibles vous attend autour de l’île, avec d’infinies possibilités pour la randonnée palmée.

Les plages paradisiaques du sud-est de l’île, entre Porto Vecchio et Bonifacio, sont un incontournable de tout voyage en Corse. La plage de Santa Giulia, la plage de la Folaca, la plage d’Acciaju, la plage de Porto Novo et la superbe baie de Rondinara, en forme de coquillage, se prêtent toutes à une session palmes-masque-tuba dans une eau cristalline. C’est cependant à la pointe nord de la plage de Palombaggia, protégée par une petite réserve marine, que l’on trouve le meilleur snorkeling de la région. Autour de ses rochers et herbiers marins, surplombés par des pins parasols, on peut observer d’énormes bancs de sars et de saupes.

Snorkeling à la plage de Palombaggia
Difficile de résister aux eaux turquoises de la baie de Palombaggia (à gauche), où l’on observe notamment des sars communs (à droite).

Au sud de Bonifacio, les Îles Lavezzi offrent sans doute les plus belles sessions palmes-masque-tuba de Corse. Protégé par une réserve marine depuis 1982, ce petit archipel composé d’une île principale et d’îlots et récifs rocheux est situé à une dizaine de kilomètres des côtes. Les poissons y étant depuis longtemps habitués à la présence humaine, c’est un endroit exceptionnel pour découvrir la vie sous-marine de Méditerranée. Trois spots de palmes-masque-tuba y sont particulièrement recommandés : la « piscine naturelle » de Cala Achiarina (le plus fréquenté), Cala della Chiesa et Cala di u Grecu. On rejoint facilement les Îles Lavezzi en bateau depuis Bonifacio.

Carte snorkeling aux îles Lavezzi
Les trois spots de palmes-masque-tuba de Cala Achiarina, Cala della Chiesa et Cala di u Grecu, situés aux îles Lavezzi, sont parmi les plus poissonneux de Corse.

Le littoral qui s’étend de Solenzara à Bastia, bordé d’étangs et de longues plages de sable, offre peu d’options pour le snorkeling. Au nord de Bastia débute le Cap Corse, une péninsule rocheuse sauvage aux côtes accidentées, qui marque la pointe nord de l’île. Cette région abrite de nombreux spots accessibles aisément depuis le littoral, comme Centuri, la plage de Tamarone, Punta Vecchia ou l’Anse d’Aliso. Plus confidentiels -et réservés aux bons nageurs- la Marine de Negru (où la chasse sous-marine est interdite le long du tombant), la Marine de Giottani et la Marine d’Albo permettent aussi de belles observations sous-marines.

Raie-pastenague à la Marine de Negru
Les spots sauvages du Cap Corse offrent parfois des rencontres exceptionnelles, comme cette raie-pastenague épineuse photographiée sur le tombant de la Marine de Negru.

Au sud-ouest de la Corse, la région d’Ajaccio et Porticcio regorge de plages et de criques où le palmes-masque-tuba est un vrai bonheur. Le rivage ouest de la baie d’Ajaccio, qui se termine à la Pointe de la Parata, est particulièrement recommandé. Pour votre session, vous aurez le choix entre de superbes plages de carte postale –Plage Ajaccio, Plage Moorea– et des criques sauvages comme Cala di Reta. A la Pointe de la Parata, on peut aussi embarquer sur un bateau à la découverte des Îles Sanguinaires. Nichée dans la côte sauvage entre Ajaccio et Propriano, Cala d’Orzu est une autre excellente option pour le snorkeling dans la région.

Snorkeling sur la côte rocheuse de la Corse
Si vous avez l’œil, vous apercevrez peut-être une murène de Méditerranée dissimulée dans les rochers (à gauche, photographiée à Centuri). A droite, la côte rocheuse des environs d’Ajaccio, à Cala di Reta.

Sur la côte ouest de l’île, la Réserve de Scandola est l’un des joyaux naturels de Corse. Ses falaises escarpées et pics rocheux surplombant les eaux bleues de la Méditerranée en font un site d’exception, inscrit sur la liste du Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Ses spots de snorkeling sont uniquement accessibles par la mer, au cours de sorties en bateau (Galeria est le point de départ le plus proche).

Si vous séjournez à Calvi ou l’Île Rousse, de bons spots vous attendent aussi dans les environs. A quelques kilomètres à l’ouest de Calvi, la presqu’île de la Revelatta offre de belles options, à la plage de l’Alga et surtout à la plage de l’Oscellucia. Accessible à pied depuis le port de l’Île Rousse, la petite Île de la Pietra est un autre spot sympathique.

Girelle royale aux Îles Lavezzi
La girelle royale (nom donné aux girelle communes mâles, qui arbore une magnifique robe bleu-gris et rouge) est l’un des plus beaux poissons que l’on peut observer en Corse (ici photographié à Cala Achiarina).

La Corse est située au cœur de la Méditerranée, une mer relativement petite (1% de la surface des océans) et fermée, qui constitue un réservoir majeur de biodiversité. On estime que la Méditerranée abrite 8% de la faune marine mondiale, avec un taux d’endémisme de près de 30%. Les herbiers de posidonie, notamment, constituent un milieu remarquable facile à explorer depuis la côte. Si vous croiserez facilement dans les eaux corses girelles, sars, seiches ou étoiles de mer, il est possible d’y rencontrer (en choisissant bien ses spots, et avec un peu de chance) des murènes, des dorades, des petits mérous, des dentis et des raies pastenague. Si vous prévoyez de faire du PMT en Corse, on vous conseille d’emmener avec vous l’excellent Guide d’identification des poissons marins – Europe & Méditerranée, qui vous permettra d’apprendre à reconnaître les différentes espèces de poissons de la région.

Quand partir faire du palmes-masque-tuba en Corse?

Le climat corse est doux et ensoleillé, et les températures y sont toujours plus clémentes que sur le continent. Sur la côte, les températures moyennes sont de 20 à 25°C entre juin et septembre et de 14 à 20°C le reste de l’année. Juillet/août représente le pic de fréquentation touristique en Corse, et vous devez vous attendre à une sur-fréquentation de certaines parties du littoral.

La température de l’eau oscille entre 24 et 26°C de juillet à septembre et autour de 20° en juin et octobre. En dehors de ces mois, la pratique du snorkeling est contrainte par la fraicheur de l’eau, à moins de s’équiper de combinaisons adaptées. Même en plein été, on vous conseille d’emmener avec vous un rashguard léger, qui vous protègera des UV (puissants en Méditerranée) mais évitera aussi de vous refroidir trop vite. Vous pouvez consulter notre sélection de rashguards et combinaisons pour le snorkeling pour faire votre choix.

La Corse connaît chaque année au mois de septembre/octobre un « été indien », où la température de l’eau flirte encore avec les 25°C en surface. La plupart des touristes ayant déserté l’île, c’est sans doute la meilleur période pour se mettre à l’eau.

JANVIER
FéVRIER
MARS
AVRIL
MAI
JUIN
JUILLET
AOûT
SEPTEMBRE
OCTOBRE
NOVEMBRE
DéCEMBRE
Fraîcheur
Chaud et ensoleillé
Froid

Nous conseillons

Le guide incontournable pour l’identification des poissons de Méditerranée, avec plus de 800 espèces décrites.

De nouveaux spots à partager en Corse?

new-spot

Plus de 300 spots ont déjà été publiés sur Snorkeling Report, mais de nombreux restent encore à ajouter! Vous pouvez vous aussi contribuer à remplir notre atlas en partageant vos spots de snorkeling préférés dans le monde entier. Plus nous serons nombreux à partager nos spots, plus il sera facile pour vous -et pour tous les autres passionnés- de localiser les plus beaux sites et d’explorer le monde sous-marin!

AJOUTEZ UN SPOT

Nos recommandations photos et vidéos

où les VOIR?

Découvrez sur quels spots de cette destination vous aurez le plus de chances de voir l’espèce que vous souhaitez.