Santiago, Rabida et Bartolomé étant des îles sauvages et inhabitées, on y accède uniquement en bateau, accompagné d’un guide du Parc National. Il n’est pas possible d’y séjourner. Si Santiago et Bartolomé sont ouvertes aux tours à la journée depuis l’île voisine de Santa Cruz, ce n’est pas le cas de Rabida, à laquelle seuls les bateaux de croisière naturalistes de plusieurs jours ont accès.

Parmi les principaux spots de snorkeling de Santiago figurent Playa Espumilla, Puerto Egas, James Bay et Sullivan Bay. Ce dernier, le plus fréquenté de l’île, fait face à l’île Bartolomé, autre excellent site pour le palmes-masque-tuba. Il est aussi possible de faire du snorkeling le long des côtes de Rabida, une petite île connue pour sa plage de sable rouge, située à moins de 5km au sud de Santiago.

La région de Santiago permet de superbes explorations en palmes-masque-tuba. Elle offre une bonne visibilité sous-marine et une grande variété d’espèces habitent ses côtes.

Snorkeling à l'île Rabida, Galapagos
Tortues marines et otaries font partie des nombreuses espèces que l’on observe dans les eaux de l’île Rabida, située à quelques kilomètres au sud de Santiago.

Bien que moins abondantes qu’à Isabela, de petites populations de manchots des Galápagos sont présentes à Santiago et à l’île Bartolomé. Vous aurez peut-être la chance de les croiser sur les spots de la région. Les otaries des Galápagos sont également nombreuses –notamment à l’île Rabida-, et vous les observerez à coup sûr au fil de vos balades. Les tortues vertes sont également immanquables dans les eaux de Santiago. Requins à pointes blanches, raies pastenague et raies aigle sont souvent aperçus au-dessus des fonds, couverts sur certains spots (comme à l’île Bartolomé) par des centaines d’étoiles de mer. Poissons-anges à barre blanche, poissons-perroquets, poissons-faucons et poissons-papillons raviront quant à eux les amateurs de poissons colorés.

Snorkeling à Sullivan Bay et à l'île Bartolomé, Galapagos
L’île Bartolomé, célèbre pour son « pinnacle rock » (à gauche), abrite l’une des rares colonies de manchots des Galápagos installées dans l’Est de l’archipel.

Quand partir faire du snorkeling autour de Santiago?

L’île de Santiago, comme l’ensemble de l’archipel des Galápagos connaît deux saisons relativement marquées. La saison chaude, de décembre à mai, est tropicale, avec un temps chaud et humide (26 à 30°C). La température de l’eau, fluctuant autour de 26°C, est idéale pour le palmes-masque-tuba, mais les averses sont fréquentes. De juin à novembre, le temps devient plus sec et les températures en journée chutent à 23-26°C en moyenne. Il est alors recommandé de s’équiper d’un rashguard ou d’une combinaison légère pour le snorkeling, car la température de l’eau peut descendre jusqu’à 18°C, souvent avec un ciel nuageux.

JANVIER
FéVRIER
MARS
AVRIL
MAI
JUIN
JUILLET
AOûT
SEPTEMBRE
OCTOBRE
NOVEMBRE
DéCEMBRE
Chaud et humide
Frais et nuageux

De nouveaux spots à partager aux Galápagos?

new-spot

Plus de 170 spots ont déjà été publiés sur Snorkeling Report, mais de nombreux restent encore à ajouter! Vous pouvez vous aussi contribuer à remplir notre atlas en partageant vos spots de snorkeling préférés dans le monde entier. Plus nous serons nombreux à partager nos spots, plus il sera facile pour vous -et pour tous les autres passionnés- de localiser les plus beaux sites et d’explorer le monde sous-marin!

AJOUTEZ UN SPOT

où les VOIR?

Découvrez sur quels spots de cette destination vous aurez le plus de chances de voir l’espèce que vous souhaitez.
Nos spots préférés à Santiago

Commentaires