L’un des plus beaux lagons de l’Océan Indien, mais des coraux globalement en mauvais état

Contrairement à l’Île de la Réunion voisine, l’Île Maurice est presque entièrement bordée de lagons. A l’Est et au Sud-Ouest de l’île, les lagons sont immenses, pouvant atteindre plus d’1km de large. On peut donc faire du snorkeling à peu près partout le long des côtes de l’île, mais la qualité des fonds marins et des coraux y est très variable. Très bien préservés dans certaines zones protégées et au-delà de la barrière de corail (sur certaines petites îles et récifs accessibles en bateau), les coraux sont en revanche globalement dégradés à proximité des plages et à l’intérieur du lagon. Dans ces paysages de coraux brisés ou blanchis, parfois sur des zones étendues, la vie sous-marine est moins riche et moins spectaculaire.

Snorkeling Blue Bay Marine Park, Île Maurice
Le Parc Marin de Blue Bay, réputé pour ses coraux encore préservés, permet d’observer de nombreuses espèces marines, comme l’anguille-serpent maculé (Myrichthys maculosus, à gauche) ou le poisson-papillon vagabond (Chaetodon vagabundus, à droite).

Le Parc Marin de Blue Bay, près de Mahébourg, est considéré comme le meilleur spot de snorkeling de l’Île Maurice. Cette vaste zone protégée abrite de superbes jardins de corail, où l’on peut voir une multitude de poissons récifaux, et souvent des tortues marines. Le récif de Blue Bay connaît cependant des changements rapides, entre épisodes de blanchissement et de pollution. Si une partie du Parc Marin est accessible librement depuis la plage de Blue Bay, on vous conseille de réserver un tour en bateau pour rejoindre les plus beaux récifs accompagné d’un guide. Si vous séjournez près de Mahébourg, il est aussi possible de faire du snorkeling sur le petit récif de la Baie de Mahébourg, où vivent notamment des poissons-clowns de Maurice.

Mauritian clownfish in a sea anemone
Le spot de la Baie de Mahébourg est connu pour sa petite population de poissons-clowns de Maurice, une espèce endémique de Maurice et de La Réunion.

La région de Grand Baie, au nord-ouest de l’île, abrite de nombreux spots de palmes-masque-tuba pour tous les niveaux. Les lagons de Trou-aux-Biches et de Pereybere, tous deux accessibles gratuitement depuis des plages publiques, valent notamment le détour. Si les coraux sont abimés près du bord, les snorkeleurs avertis pourront rejoindre à coups de palmes la barrière de corail et découvrir une vie sous-marine luxuriante. Tortues vertes et tortues imbriquées sont souvent aperçues près des passes.

Snorkeling à Trou aux Biches
Avec sa grande variété de poissons récifaux (à gauche, des poissons-pincettes jaunes, Forcipiger flavissimus) et la possibilité de voir des tortues (à droite, une tortue imbriquée), le lagon de Trou-aux-Biches est l’une des meilleurs spots de snorkeling accessibles depuis la plage à Maurice.

C’est aussi depuis Grand Baie que partent les excursions vers les îlots du nord de l’île. Elles permettent de rejoindre en bateau de jolis spots de PMT, notamment ceux de l’Île Plate et de l’Îlot Gabriel (où l’on peut explorer le chenal peu profond qui sépare les deux îles), ou du Coin de Mire.

Parmi les autres spots réputés de la côte ouest de l’Île Maurice, on peut citer la plage de Pointe aux Piments, la plage de Flic en Flac, l’Île aux Bénitiers et le Lagon du Morne.

Vue aérienne îlot Gabriel
Vue sur le chenal qui sépare l’Îlot Gabriel (au second plan) de l’Île Plate, que l’on rejoint en bateau au cours d’excursions à la journée.

En faisant du snorkeling dans les lagons de l’île Maurice, on peut observer une grande variété de poissons récifaux, comme les poissons-anges (notamment le superbe poisson-ange empereur), les poissons-papillons, les sergents majors, les poissons-chirurgiens, les balistes et les poissons-perroquets. Le poisson-clown de Maurice est plus rare, mais se rencontre sur quelques spots bien précis. Au total, les lagons mauriciens hébergent environ 430 espèces de poissons tropicaux, dont beaucoup sont très faciles à voir. Les rencontres avec des raies ou des tortues marines sont en revanche plus rares à Maurice, même si on peut en apercevoir de façon aléatoire sur la plupart des spots de l’île.

Si vous prévoyez un voyage snorkeling à Maurice, n’hésitez pas à vous procurer l’excellent Guide Delachaux des Poissons des récifs coralliens. Ce guide compact et universel recense non seulement les poissons de l’Océan Indien, mais aussi des Caraïbes, du Pacifique et de la Mer Rouge. Chez Snorkeling Report, c’est notre meilleur compagnon de voyage!

Quand partir faire du snorkeling à l’Île Maurice?

Vous pourrez vous mettre à l’eau toute l’année à l’Île Maurice, mais les conditions climatiques sont variables. La côte est, qui abrite le plus grand lagon (et le fameux Parc Marin de Blue Bay), est aussi la zone la plus exposée aux vents, notamment durant l’hiver austral (juin à août). La température de l’eau est en moyenne de 28°C durant l’été austral et de 21°C en hiver.

L’Île Maurice connaît un fort ensoleillement, avec un indice UV généralement très élevé. Pour vous protéger du soleil dans l’eau, on conseille le port d’un rashguard léger, qui atténuera aussi la sensation de froid en cas de vent. Notre sélection de rashguards et combinaisons pour le snorkeling pourra vous aider à faire votre choix

JANVIER
FéVRIER
MARS
AVRIL
MAI
JUIN
JUILLET
AOûT
SEPTEMBRE
OCTOBRE
NOVEMBRE
DéCEMBRE
Risque de cyclone
Vent et fraîcheur
Chaud et ensoleillé

Nos recommandations photos et vidéos

De nouveaux spots à partager à l'Île Maurice?

new-spot

Plus de 300 spots ont déjà été publiés sur Snorkeling Report, mais de nombreux restent encore à ajouter! Vous pouvez vous aussi contribuer à remplir notre atlas en partageant vos spots de snorkeling préférés dans le monde entier. Plus nous serons nombreux à partager nos spots, plus il sera facile pour vous -et pour tous les autres passionnés- de localiser les plus beaux sites et d’explorer le monde sous-marin!

AJOUTEZ UN SPOT

Des guides incontournables


Pour amateurs et passionnés. Ces guides, brillamment illustrés par des dessins, vous permettront d’approfondir aisément vos connaissances des trésors du monde sous-marin.

où les VOIR?

Découvrez sur quels spots de cette destination vous aurez le plus de chances de voir l’espèce que vous souhaitez.