La plupart des spots de snorkeling de Sainte-Lucie sont situés le long de la côte ouest de l’île, protégée du vent. Les environs de Soufrière et des Pitons, notamment, concentrent de nombreuses petites baies et récifs peu profonds agréables à explorer en palmes-masque-tuba.

Snorkeling Anse Chastanet
Le récif d’Anse Chastanet, en partie protégé par une réserve marine, est le spot de PMT le plus connu de l’île (à droite, un poisson-ange français).

L’Anse Chastanet et l’Anse Mamin (situées à 700m de distance l’une de l’autre, et reliées par un sentier) sont certainement les meilleurs spots accessibles depuis le bord de mer à Sainte-Lucie. Situées dans une aire marine protégée où la pêche est réglementée, elles abritent des fonds préservés et foisonnants de vie. Dans la région des pitons, il est aussi possible de se mettre à l’eau le long du rivage nord de la baie de Soufrière, ou encore à Sugar Beach. Plus au nord, en direction de Castries, Anse Cochon et Marigot Bay sont également de bonnes options.

Vue sur la Baie de Soufrière et Petit Piton
Vue sur la baie de Soufrière et les Pitons

En dehors de ces quelques spots accessibles depuis le bord de mer, un bateau est nécessaire pour explorer les côtes les plus isolées. Le relief de l’île, particulièrement escarpé, rend en effet de nombreuses parties du littoral inaccessibles autrement qu’en bateau. Vous trouverez à Sainte-Lucie de nombreuses agences proposant des excursions snorkeling. Les excursions à Petit Piton et Gros Piton, dont les pourtours s’explorent en snorkeling dérivant, porté par le courant, sont parriculièrement prisées. Des tours sur les spots de Trou au Diable et des Keyhole Pinnacles sont aussi souvent proposés, mais sont moins adaptés au snorkeling en raison de la hauteur d’eau, importante.

Récif corallien et poissons-papillons à l'Anse Chastanet
Un poisson-papillon à quatre yeux sur le récif de gorgones de l’Anse Chastanet.

Les eaux littorales de Sainte-Lucie abritent une vie sous-marine colorée, typique des récifs caribéens. Sur les fonds tapissés d’éponges et de gorgones, vous observerez facilement poissons-papillons, poissons-chirurgiens, gorettes, balistes ou encore des poissons-anges. Plusieurs espèces de murènes vivent également sur les récifs, ainsi que des langoustes, surtout dans les zones protégées. Il est parfois possible de rencontrer des tortues marines, notamment à l’Anse Chastanet, mais elles restent rares à Sainte-Lucie.

Chain moray in St Lucia
Une murène gueule pavée, photographiée dans la réserve marine qui fait face à Sugar Beach.

Quand partir faire du palmes-masque-tuba à Sainte-Lucie?

Il est possible de pratiquer le palmes-masque-tuba en toute saison à Sainte-Lucie, où le climat est chaud et tropical, tempéré par les alizés. Les températures varient peu, entre 25 et 28° en moyenne toute l’année. S’étendant de janvier à mai, la saison sèche est idéale pour se mettre à l’eau, bien que les températures soient plus fraiches que le reste de l’année. La saison des pluies, de juin à décembre, est plus arrosée, mais le ciel reste rarement couvert toute la journée. Il est parfois conseillé d’éviter les mois de juillet, août, septembre et octobre, durant lesquels l’île peut être touchée par des cyclones.

JANVIER
FéVRIER
MARS
AVRIL
MAI
JUIN
JUILLET
AOûT
SEPTEMBRE
OCTOBRE
NOVEMBRE
DéCEMBRE
Chaud et humide
Chaud et ensoleillé

Plus de 300 spots ont déjà été publiés sur Snorkeling Report, mais de nombreux restent encore à ajouter! Vous pouvez vous aussi contribuer à remplir notre atlas en partageant vos spots de snorkeling préférés dans le monde entier!

AJOUTEZ UN SPOT