La côte Pacifique, en la quasi absence de coraux, offre des paysages sous-marins à dominante minérale, et la possibilité d’observer des raies aigles et des poissons colorés, notamment des poissons-papillons et des poissons-anges. Vous devrez composer avec une mer parfois capricieuse (cette côte est réputée pour le surf) et les aléas des marées. Les petites îles situées au large de la côte (Islas Catalinas, Islas Pelonas, etc.) peuvent constituer de bonnes alternatives si la visibilité est mauvaise sur la côte continentale.

Snorkeling sur la côte du Guanacaste, Costa Rica
La côte Pacifique du Costa Rica, rocheuse et sauvage, regorge de petites plages propices au snorkeling.

La côte caraïbe offre des écosystèmes coralliens typiques de la région, mais les spots sont peu nombreux (Cahuita, Puerto Viejo, Manzanillo), et concentrés sur une bande d’une vingtaine de kilomètres. 120 espèces de poissons, et 40 espèces de crustacés ont été recensés sur les récifs caribéens costariciens, et il n’est pas rare d’y observer des raies et des requins nourrices.

Le climat tropical, les forêts humides et les reliefs quasi constamment soumis aux précipitations, font que se déversent en quasi permanence des eaux chargées de sédiments dans les deux océans. Les problèmes de visibilité sont de fait très fréquents et peuvent durer des semaines.

Snorkeling au Parc National Manuel Antonio, Costa Rica
Le spot de Manuel Antonio est superbe, mais attention: le palmes-masque-tuba y est parfois rendu impossible par la mauvaise visibilité sous-marine.

Isla del Coco (située à environ 550 kilomètres du continent) constitue sans doute le must du snorkeling au Costa Rica, mais seuls quelques privilégiés peuvent y accéder tant les coûts (de transport et de séjour sur place) sont élevés.

Quand partir faire du palmes-masque-tuba au Costa Rica?

Le climat du Costa Rica est tropical, et marqué par deux saisons distinctes : une saison sèche, qui s’étend de fin décembre à mi-avril, et une saison des pluies (dite « verte ») de mai à mi-décembre, avec une diminution des précipitations de juillet à septembre. Le climat est cependant particulier sur la Côte Caraïbe, qui connaît des précipitations quasi continues toute l’année.

Pour augmenter vos chances concernant la visibilité, préférez la saison sèche (de fin décembre à mi-avril) sur la côte Pacifique et les mois de septembre et d’octobre sur la côte caraïbe. Sur la côte Pacifique, les températures maximales se situent autour de 32°C toute l’année, contre environ 30°C (mais une humidité beaucoup plus marquée) sur la côte caraïbe.

La température de l’eau ne descend jamais en dessous de 23°C (prévoyez tout de même un rashguard, surtout sur la côte Pacifique), et flirte avec les 30°C durant les mois les plus chauds.

Meilleures périodes sur la côte Pacifique du Costa Rica
JANVIER
FéVRIER
MARS
AVRIL
MAI
JUIN
JUILLET
AOûT
SEPTEMBRE
OCTOBRE
NOVEMBRE
DéCEMBRE
Chaud et humide
Chaud et ensoleillé

Nos recommandations photos et vidéos

De nouveaux spots à partager au Costa Rica?

new-spot

Plus de 220 spots ont déjà été publiés sur Snorkeling Report, mais de nombreux restent encore à ajouter! Vous pouvez vous aussi contribuer à remplir notre atlas en partageant vos spots de snorkeling préférés dans le monde entier. Plus nous serons nombreux à partager nos spots, plus il sera facile pour vous -et pour tous les autres passionnés- de localiser les plus beaux sites et d’explorer le monde sous-marin!

AJOUTEZ UN SPOT

Des guides incontournables


Pour amateurs et passionnés. Ces guides, brillamment illustrés par des dessins, vous permettront d’approfondir aisément vos connaissances des trésors du monde sous-marin.

où les VOIR?

Découvrez sur quels spots de cette destination vous aurez le plus de chances de voir l’espèce que vous souhaitez.
Nos spots préférés au Costa Rica

Commentaires