Le Costa Rica, passerelle entre les mondes sous-marins des Caraïbes et du Pacifique

Les eaux côtières du Costa Rica abritent de nombreux sites de palmes-masque-tuba, comprenant notamment des criques rocheuses, des îlots, des mangroves, quelques rares récifs coralliens, ainsi que des îles éloignées des côtes, véritables patradis naturels. Suivez-nous dans ce tour du Costa Rica, à la découverte des meilleurs endroits où pratiquer le snorkeling!

Galapagos blue sea star in Playa Danta
Une étoile de mer bleue des Galápagos à Playa Danta, dans le Guanacaste.

Les meilleurs spots de snorkeling dans le Guanacaste / Pacifique Nord

C’est près des stations balnéaires de la côte Pacifique nord du Costa Rica, marquée par une succession de criques et de petites baies, que se trouvent certains des spots les plus accessibles du pays.

La région de Playas del Coco, avec ses récifs rocheux et ses poissons colorés, offre de belles opportunités pour le snorkeling. Si l’on peut découvrir les fonds marins directement depuis les plages des villages de Playas del Coco et de Playa Hermosa, d’autres spots situés dans les alentours valent aussi le détour. Les plus recommandés sont Playa Ocotal, Playa Buena, le “house reef” du Bahia Pez Vela Beach Resort et Playa Bonita, où il est facile d’observer poissons-anges et poissons porc-épics, parmi de nombreuses autres espèces.

A pair of blotched roundrays in Playa Ocotal
Les fonds sableux de Playa Ocotal réservent de belles surprises, comme ces deux raies rondes chiliennes.

Punta Cacique, la petite péninsule qui sépare Playas del Coco et Playa Hermosa, offre certains des meilleurs sites de palmes-masque-tuba de la côte Pacifique, notamment à Calzon de Pobre et Playa Penca.

A quelques minutes de bateau de la côte, les Islas Pelonas, entourées de récifs coralliens, sont notamment visitées par des tortues imbriquées et des hippocampes du Pacifique. On peut les rejoindre au cours d’excursions de quelques heures depuis les plages.

School of razor surgeonfish in Playa Penca
Si vous séjournez près de Playas del Coco, ne manquez pas le spot de Playa Penca, où les fonds sont très poissonneux. Ici, un banc de chirurgiens des Galápagos.

Un peu plus au nord, on peut aussi faire du snorkeling sur la péninsule de Papagayo, par exemple autour de Nacascolo et Punta Huevos. Si vous aimez les spots hors des sentiers battus, Playa Bassey, au nord du Parc National de Santa Rosa, est une bonne option.

A 25 kilomètres de Playas del Coco, Playa Flamingo est une autre station balnéaire animée de la côte pacifique. Deux spots y sont particulièrement réputés: Playa Conchal (en accès libre, face du Westin Reserva Conchal) et Playa Danta (au pied du petit complexe de Las Catalinas).

A Cortez angelfish in Playa Bassey
Le poisson-ange de Cortez est très facile à voir sur toute la côte Pacifique, comme ici à Playa Bassey.

En descendant encore une vingtaine de kilomètres vers le sud, on rejoint Tamarindo, destination festive prisée des locaux comme des visiteurs. Elle marque le début de la Péninsule de Nicoya, la plus étendue du Costa Rica, réputée pour ses plages sauvages et isolées.

La côte de la péninsule consiste en une succession de criques séparées par des pointes rocheuses, que l’on peut explorer lorsque la mer est calme – et que la visibilité sous-marine est suffisamment bonne. Playa Samara, Playa Carillo, Playa Nosara, Playa Lagarto et Playa San Juanillo comptent parmi les meilleures options de la région.

Playa Manuel Antonio, Manuel Antonio National Park
Vue sur le Parc National Manuel Antonio, avec Playa Manuel Antonio sur la gauche de l’image.

Les meilleurs spots de snorkeling dans la région de Puntarenas / Pacifique Central et Sud

La côte Pacifique centrale et méridionale du Costa Rica présente principalement de longues plages de sable séparées par quelques avancées rocheuses. C’est uniquement autour de ces dernières que l’on trouve des spot convenables, même si la visibilité sous-marine y est plus variable que dans le nord.

Dans la région de Jacó, vous pouvez envisager une session snorkeling à Playa Blanca, Playa Mantas ou Playa Caletillas. Si vous êtes à Herradura, privilégiez les criques rocheuses de Punta Conejo, à 1.5 kilomètres à l’ouest de la marina.

School of yellowfin surgeonfish in Playa Manuel Antonio
Un banc de chirurgiens à nageoires jaunes à Playa Manuel Antonio.

Dans le golfe de Nicoya, Isla Tortuga a tout d’une île de rêve: sable blanc, cocotiers et eau turquoise, mais attention à la visibilité, mauvaise une grande partie de l’année. Si vous souhaitez tout de même tenter votre chance, la plupart des excursions pour l’île partent du port de Puntarenas.

Bien plus au sud du pays, près de Quepos, on peut faire du snorkeling dans le Parc National Manuel Antonio, réputé comme étant l’un des plus beaux d’Amérique Centrale. La plage principale du Parc, Playa Manuel Antonio, bordée par une jungle où vivent paresseux, coatis et ratons-laveurs, permet notamment de découvrir des fonds rocheux avec de nombreux poissons.

Hawksbill sea turtle in Isla del Cano, Costa Rica
Isla del Caño est sans doute le meilleur spot de palmes-masque-tuba du Costa Rica pour rencontrer des tortues imbriquées.

C’est cependant au large que se trouve l’un des plus beaux spots de snorkeling du Costa Rica: Isla del Caño, une petite île classée en réserve biologique, située face au Parc National Corcovado. Ici, tortues imbriquées et requins-corail à pointes blanches abondent sur le récif, qui foisonne de poissons colorés.

King angelfish in Isla del Cano
Des poissons-anges à barre blanche à Isla del Caño.

Snorkeling à Isla del Coco

Isla del Coco, située à environ 550 kilomètres du continent, constitue sans doute le must du snorkeling au Costa Rica. Protégée par un Parc National et classée au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1997, cette petite île réputée pour ses populations de requins est un bijou de biodiversité marine. C’est un sanctuaire naturel que l’on ne peut visiter qu’au cours de croisières naturalistes de plusieurs jours.

Longspine porcupinefish in Playas del Coco
Un poisson porc-épic à taches s’abrite sous la plateforme flottante de Playas del Coco.

Les meilleurs spots de snorkeling sur la côte Caraïbe

La côte caraïbe du Costa Rica s’étend sur plus de 200 kilomètres, mais une part considérable de celle-ci est impraticable. Ses longues plages de sable bordées de jungle et ses estuaires entrainent en effet une visibilité sous-marine proche de zéro.

Seule la partie sud du littoral, sur le trait de côte d’une vingtaine de kilomètres qui s’étend entre Cahuita et Manzanillo, peut se prêter au palmes-masque-tuba quand il n’y a pas trop de sédiment en suspension dans l’eau.

Aerial view of Puerto Viejo rock pools
Vue aérienne de Puerto Viejo et de ses piscines naturelles.

Le récif corallien de Cahuita, situé dans le Parc National Cahuita et auquel on peut seulement accéder en bateau avec un guide, est le principal spot de la région.

Les piscines rocheuses de Puerto Viejo, le récif de Punta Uva et Playa Manzanillo comprennent également des zones coralliennes au-dessus desquelles il est intéressant de palmer. A quelques kilomètres plus à l’est on arrive à la frontière avec le Panama et l’archipel de Bocas del Toro.

Que peut-on voir en faisant du snorkeling au Costa Rica?

Les côtes Pacifique et Caraïbe du Costa Rica présentent des environnements marins distincts, chacun avec leurs espèces propres.

La côte Pacifique du Costa Rica offre des paysages sous-marins à dominante minérale, et quelques récifs de coraux durs peu colorés. La vie sous-marine y est typique des écosystèmes du Pacifique-Est, avec de nombreuses espèces en commun avec la Mer de Cortez et les Îles Galápagos.

Rocky seabed in Playa Danta, Costa Rica
Paysage sous-marin typique de la côte rocheuse du Guanacaste. Ici, à Playa Danta.

On peut y observer des poissons colorés (notamment des poissons-papillons et deux espèces de poissons-anges, le poisson-ange à barre blanche et le poisson-ange de Cortez), plusieurs espèces de poissons-ballons et de poissons porc-épic, des étoiles de mer et des murènes. Des tortues imbriquées, des requins-corail à pointes blanches et plusieurs espèces de raies peuvent aussi être rencontrés près des côtes.

Reef fish in Playa Buena
Malgré des fonds peu spectaculaires, la côte Pacifique est riche en poissons colorés. Ici, à Playa Buena.

La côte Caraïbe du Costa Rica présente des écosystèmes coralliens typiques de la région, où l’on peut observer environ 120 espèces de poissons et 40 espèces de crustacés. Parmi les espèces communes sur les récifs caribéens figurent le chirurgien bleu, la girelle-paon à tête bleue ou le poisson-papillon rayé. De plus, il n’est pas rare de rencontrer sur les récifs (notamment à Cahuita) des raies et des requins-nourrices.

Quand partir faire du palmes-masque-tuba au Costa Rica?

Le climat du Costa Rica est tropical, et marqué par deux saisons distinctes : une saison sèche, qui s’étend de fin décembre à mi-avril, et une saison des pluies (dite « verte ») de mai à mi-décembre, avec une diminution des précipitations de juillet à septembre. Le climat est cependant particulier sur la côte Caraïbe, qui connaît des précipitations régulières toute l’année.

The coast of Guanacaste
La côte du Guanacaste.

Sur la côte Pacifique, les températures maximales se situent autour de 32°C toute l’année, contre environ 30°C (mais une humidité beaucoup plus marquée) sur la côte caraïbe. La température de l’eau ne descend jamais en dessous de 23°C (prévoyez tout de même un rashguard, surtout sur la côte Pacifique), et peut flirter avec les 30°C durant les mois les plus chauds.

Les conditions de mer et la visibilité sous-marine sont imprévisibles au Costa Rica. Les pluies tropicales, qui déversent des eaux chargées de sédiment dans l’océan, peuvent rendre l’eau opaque pendant des semaines. Même en saison sèche, il peut y avoir de nombreuses particules dans l’eau, et une visibilité inférieure à 1 mètre. Pour augmenter vos chances concernant la visibilité sous-marine, préférez la saison sèche (de fin décembre à mi-avril) sur la côte Pacifique et les mois de septembre et d’octobre sur la côte caraïbe.

Meilleures périodes sur la côte Pacifique du Costa Rica
JANVIER
FéVRIER
MARS
AVRIL
MAI
JUIN
JUILLET
AOûT
SEPTEMBRE
OCTOBRE
NOVEMBRE
DéCEMBRE
Chaud et humide
Chaud et ensoleillé

Plus de 450 spots ont déjà été publiés sur Snorkeling Report, mais de nombreux restent encore à ajouter! Vous pouvez vous aussi contribuer à remplir notre atlas en partageant vos spots de snorkeling préférés dans le monde entier!

AJOUTEZ UN SPOT

où les VOIR?

Découvrez sur quels spots de cette destination vous aurez le plus de chances de voir l’espèce que vous souhaitez.