Guide d’identification des raies


La famille des raies regroupe plus de 500 espèces de poissons à l’allure majestueuse, que l’on reconnaît à leur corps plat et à leurs nageoires en forme d’ailes.

Si certaines, comme la raie manta océanique (la plus grande espèce de raie au monde, qui peut atteindre 7m d’envergure) « volent » généralement en pleine eau, d’autres vivent posées sur le fond.

A snorkeler interacts with a Southern stingray in Belize
Les raies pastenague sont nourries sur de nombreux spots touristiques des Caraïbes. Cette pratique, qui permet d’observer les raies de près, a toutefois de nombreuses conséquences écologiques. Ici, à Shark Ray Alley, au Belize.

C’est le cas notamment des raies pastenague, qui possèdent par ailleurs un ou plusieurs aiguillons venimeux à la base de la queue, pouvant infliger de sérieuses blessures. D’autres, les raies torpilles (toutefois beaucoup plus rares), peuvent délivrer des chocs électriques en cas de danger.

Quelles sont les espèces de raies les plus communément vues en palmes-masque-tuba?

Il est relativement facile d’observer des raies en palmes-masque-tuba. La superbe raie manta de récif, qui vit dans toutes les mers tropicales du monde, est commune sur les tombants des Maldives, dans les passes des Tuamotu, ou encore sur quelques spots précis à Hawaii et en Indonésie.

Trois espèces de raies léopard, presque identiques, peuplent les eaux de l’Indopacifique (Aetobatus ocellatus, très facile à observer notamment aux Seychelles), du Pacifique (Aetobatus laticeps) et des Caraïbes (Aetobatus narinari).

A manta ray at a cleaning station in the Tuamotu Islands
Les « stations de nettoyage », où les raies manta viennent se faire débarrasser de leurs parasites par de petits labres, sont des sites privilégiés pour les observer. Ici sur la station des raies manta de Maupiti, en Polynésie française.

La raie pastenague américaine est la raie la plus commune dans les Caraïbes. On peut la voir aléatoirement à peu près partout dans l’archipel. Sur certains spots des îles Caïmans, du Belize ou d’Antigua, celles-ci sont même « apprivoisées », nourries par les tour-opérateurs locaux.

En Polynésie française, les raies-fouet roses sont communes sur certains spots lagonaires. Enfin, reconnaissable à sa robe colorée, la raie pastenague à points bleus s’observe régulièrement sur les récifs de Mer Rouge, d’Asie du Sud-Est et sur la Grande Barrière de Corail.

Raies circumtropicales

Raies des Caraïbes et de l’Atlantique

Raies de l’Indo-Pacifique

Raies du Pacifique-Est

Découvrez d'autres familles de poissons
Shark

Requins

Sea turtle

Tortues

Pufferfish

Poissons-ballons et coffres

Marine life ID guide

Voir toutes les familles

Vous n’avez pas réussi à identifier un poisson?
Demandez à nos experts

    Nos experts en vie sous-marine sont là pour vous aider à identifier une espèce que vous avez vu. Merci de préciser où vous avez vu cette espèce et, si possible, de joindre une photo


    Seuls les fichers aux formats .jpg, .png et .bmp sont pris en charge. Attention, les fichiers en .JPG (majuscule) ne sont pas acceptés par ce formulaire; modifiez l'extension en .jpg avant envoi.

    Découvrez notre sélection de guides d’identification, pour en apprendre plus sur la vie sous-marine!

    Fish ID
    Fish ID book on the beach

    Envie d’en apprendre plus sur les espèces que vous avez observées ou photographiées sous l’eau ? Les guides d’identification sont de véritables trésors pour les curieux du monde sous-marin !

    Véritables ouvrages scientifiques, les guides d’identification sont aussi une belle façon de rêver et de préparer ses prochaines explorations en palmes-masque-tuba!