Le snorkeling en toute sécurité

Vous trouverez sur cette page quelques conseils pour pratiquer le snorkeling en toute sécurité

Equipez-vous.
Le snorkeling est une activité qui nécessite peu de matériel, mais ne négligez pas son importance. Les palmes sont indispensables dans les zones de courant ou de vagues. Protégez votre peau du soleil, avec des crèmes anti-UV d’indice élevé et/ou des vêtements de type rashguard. Une page matériel est là pour vous aider dans votre choix. Protégez notamment votre dos, votre nuque, votre front, vos avant-bras et l’arrière de vos jambes, zones qui seront fortement exposées au soleil durant votre exploration.

Estimez vos capacités physiques.
Le snorkeling est une activité qui peut se révéler éprouvante en fonction des courants ou des vagues. Certains lieux sont réservés aux bons nageurs. Lorsque vous vous engagez dans de longues randonnées, gardez en tête qu’il vous faudra plus d’énergie encore pour le trajet retour. Ne vous laissez pas dériver, sauf dans le cadre d’excursions très spécifiques organisées par des professionnels. De manière générale, évitez de vous rendre seul dans des zones éloignées du rivage.

Renseignez-vous sur les conditions de mer.
Les marées, le vent, la pression atmosphérique, la météo, la température : tous ces éléments peuvent modifier rapidement et radicalement les conditions de mer. Un lieu tout à fait calme peut devenir en quelques minutes plus agité. Les dangers ne sont pas tous visibles, une mer d’huile peut cacher de forts courants. Les marées peuvent vous éloigner fortement de la côte, et, au contraire, la houle peut vous projeter contre les rochers. Renseignez-vous toujours avant de vous mettre à l’eau et, en cas de doute, reportez votre exploration.

Respectez les zones et la réglementation locale en matière de baignade.
La baignade est parfois interdite sur les zones non-surveillées, ou en raison de la météo, des conditions de mer ou de la présence de méduses ou de requins. Sur les zones exposées au risque requins, on recommande généralement de ne pas se mettre à l’eau au lever et au coucher du soleil, près des embouchures, ainsi qu’après de fortes pluies. Ne vous rendez pas dans les zones de navigation ou de pratique de sports aquatiques (surf, planche à voile, jet-ski… etc.) afin d’éviter tout risque de collision.

Respectez les réglementations des aires protégées.
De plus en plus de pays prennent conscience de la nécessité de protéger leurs récifs et mettent en place des zones réglementées. Respectez la réglementation et ne pénétrez pas dans les zones de protection totale. Nous essayons au maximum de les indiquer dans nos fiches spots, mais renseignez-vous sur place. De même, l’accès à certaines zones classées en parcs marins ou réserves est parfois soumis au paiement d’un droit d’entrée. Conformez-vous à cette obligation, c’est aussi une façon de participer à la préservation du monde sous-marin.

Soyez attentifs aux espèces potentiellement dangereuses.
En fonction des zones visitées, vous pourrez croiser méduses, rascasses volantes, poissons-pierre, coraux de feu, acanthasters, oursins, pastenagues, cônes… etc., espèces généralement pas ou peu agressives mais pouvant causer des piqures, morsures, brûlures ou électrocutions plus ou moins sévères. Apprenez à les reconnaître et en règle générale, vous éviterez la plupart des accidents en vous abstenant de poser le pied au sol et de toucher/ramasser quoi que ce soit.

Gardez toujours en tête que l’océan reste, heureusement, un milieu naturel et sauvage, et à ce titre toujours imprévisible.

Les commentaires sont fermés.

footer-banner