Les différents types de spots

LES RÉCIFS FRANGEANTS

Récif frangeant fermé
Formés à proximité du rivage, ces récifs sont composés d’un petit « lagon » (1 à 2m de profondeur) et d’une barrière de corail située au maximum à quelques centaines de mètre du bord. Ces petits « lagons » (il s’agit plus exactement de « dépressions d’arrière-récif ») font office de nursery pour de nombreux poissons. Sécurisants et peu profonds, ce sont des spots idéals pour les débutants.

Récif frangeant étroit
Les coraux colonisent parfois des fonds rocheux ou sableux situés à proximité immédiate du littoral. Ils forment des récifs étroits, plus ou moins denses en coraux. Récents, ils sont caractérisés par l’absence de platier et de barrière et donnent rapidement accès à la pleine mer.

Tombant récifal
Lorsqu’un récif frangeant est suffisamment développé mais ne forme pas de barrière, il prend la forme d’un tombant relativement abrupt, donnant sur la pleine mer ou sur un lagon profond. L’absence de barrière permet d’explorer la pente externe du récif et d’observer des espèces qui s’aventurent rarement ou pas du tout en eaux peu profondes.

LES AUTRES TYPES DE RÉCIFS

Récif barrière
Ces récifs longilignes sont éloignés du rivage (parfois de plusieurs kilomètres) par un lagon relativement profond. Ils forment autour de certaines îles une couronne récifale plus ou moins continue. La profondeur du lagon permettant à de nombreuses espèces d’y trouver refuge, la zone interne est souvent la plus intéressante à explorer.

Récif interne
Les récifs internes sont situés à l’intérieur d’un lagon (entre le rivage et la barrière de corail), et peuvent affleurer ou se former autour d’îlots ou de bancs de sable. Situées dans un milieu protégé des vagues et des courants, les formations coralliennes y sont souvent d’excellente qualité.

Atoll
Un atoll est une île en forme d’anneau, constituée de récifs coralliens, et abritant un lagon généralement peu profond. Ils constituent les systèmes coralliens les plus anciens et parmi les plus riches. Le côté externe du récif, ouvert sur l’océan, est le plus propice aux explorations.

Fonds sableux/herbeux/rocheux
Ces zones, situées à proximité des côtes, sont généralement constituées de sable, d’herbiers, de galets ou de rochers. Les coraux y sont absents, ou quasiment, mais elles représentent des écosystèmes particuliers abritant chacun des espèces spécifiques.


Pleine mer
C’est dans ces zones profondes et éloignées des côtes, accessibles en bateau lors d’excursions, que l’on peut parfois observer depuis la surface des mammifères marins (baleines, dauphins) ou des requins-baleines.

Récif artificiel
Dans un objectif écologique, de lutte contre l’érosion ou de développement des ressources halieutiques, les autorités immergent parfois des récifs artificiels à proximité des côtes. Ils sont rapidement colonisés par la faune sous-marine et constituent souvent des zones d’exploration intéressantes.

Les commentaires sont fermés.

footer-banner